Thriller poisseux : Les marécages, de Joe Lansdale

Publié le par Yan

 book_cover_les_marecages_77525_250_400.jpgDébut des années 1930, Pearl Creek, East Texas. Dans cette petite bourgade isolée, au bord de la Sabine River, Harry, 11 ans, et sa sœur découvre le cadavre mutilé d’une noire accroché à un arbre. Dans une ville si petite et tranquille qu’elle n’a pas de sheriff, c’est le père de Harry, coiffeur, qui tient le rôle de constable. Et il est bien le seul, alors que le Klan tient la région, à tenter de trouver l’assassin. Harry pense qu’il pourrait s’agir du légendaire Homme-Chèvre, ou peut-être même du Diable lui-même. Et les meurtres continuent. Quand c’est au tour d’une blanche d’être tuée, un noir est rapidement lynché. Mais le tueur continue de sévir…

J’ai déjà dit tout le bien que je pensais de Joe Lansdale, mais il n’est jamais inutile de revenir sur les livres que l’on a aimé. C’est le cas des Marécages. On trouve dans ce roman tout ce qui fait le charme des ouvrages que Lansdale écrit à côté de sa série consacrée à Hap Collins et Leonard Pine : description sensible de la région qu’aime et où vit l’auteur, talent de conteur, fraîcheur du ton et histoire ténébreuse. Comme presque toujours, cela se passe donc dans l’East Texas, cette région pauvre et marécageuse du Sud-Est des États-Unis. Joe Lansdale mêle avec brio le récit de souvenirs d’enfance et l’histoire de serial killer. Vue à travers le regard candide de Harry, ce fait divers glauque prend une dimension quasi-surnaturelle qui rend l’ambiance de ce livre si particulière.

Certes le lecteur devrait trouver avant Harry le nom du coupable. C’est là sans doute volontaire de la part de l’auteur. Dès lors le suspense tient à cela : « Mais quand va-t-il donc s’apercevoir que c’est lui ? Cela ne lui sera-t-il pas fatal ? ». Jusqu’à un final par une nuit de pleine lune digne de La nuit du chasseur.  

Les marécages est certainement le meilleur livre de Joe Lansdale, un voyage vers le passé, vers l’enfance et vers les ténèbres.

Joe Lansdale, Les marécages, Murder Inc., 2002, traduit par Joe Sandri. Rééd. Folio Policier, 2006, traduit par Bernard Blanc.

Du même auteur sur ce blog : Entretien ; Du sang dans la sciure ; Les aventures de Hap Collins et Leonard Pine ; L'arbre à bouteilles ; Le mambo des deux ours ; Bad Chili ; Tape-cul ; Tsunami mexicain ; Vanilla Ride ;  Diable Rouge ;  Les mécanos de Vénus ; Les enfants de l'eau noire ;

Publié dans Noir américain

Commenter cet article

catherine 21/07/2014 17:34

Moi aussi je suis fan de Lansdale et suis heureuse d'apprendre qu'il y a un avant à l'arbre aux bouteilles.Il me semble vraiment trop méconnu en France: Quand "MUD" est sorti, les journalistes
culturels ont tous évoqué Mark Twain; moi c'est à Joe que je pensais.

Yan 21/07/2014 18:23



En effet, il y a quelque chose de Lansdale dans Mud. Il est vrai aussi qu'il gagne a être plus connu en France!



Nico 06/11/2011 18:13


J'avais beaucoup aimé ce roman, pour sa restitution de l'époque. L'intrigue policière manque un peu de punch et d'originalité mais cela demeure une très bonne lecture.


Yan 06/11/2011 19:25



Merci pour le message, Nico. Pour ma part, j'ai du mal à rester impartial lorsque je parle de Joe Lansdale. Trop fan.



chroniqueslitterairesdecorine.over-blog.com 04/08/2011 18:21


Excellent livre, c'est l'amérique profonde qui nous est contée ici et c'est ce que j'aime !


Yan 04/08/2011 18:24



Et Lansdale est définitivement un grand conteur.



carine-Laure Desguin 21/07/2011 20:02


Pour le moment je lis de Lansdale, VIERGE DE CUIR; un peu lent au début mais après ça démarre fort. De toute façon, Lansdale sait raconter, sans aucun doute.


Yan 21/07/2011 20:10



Oui, Lansdale est un excellent conteur. Vierge de cuir n'est sans doute pas son meilleur roman bien qu'il soit très honorable. Les marécages et Sur la ligne noire sont excellents, Du sang dans la
sciure est très bien aussi. Et puis pour se marrer il y a aussi toute la série des Hap et Leonard. Bonne lecture en tout cas!



christophe 21/07/2011 11:27


J'avais eu l'occasion de rencontrer "Le Texan" il y a quelques années
http://www.entre2noirs.com/interviews__7_interview-joe-lansdale_114.html


Yan 21/07/2011 11:30



Merci pour le lien Christophe. Je l'avais rencontré à Frontignan. Un type très sympa, très ouvert, et qui ne mâche pas ses mots!