Un été avec Tim Dorsey (4) : Triggerfish Twist

Publié le par Yan

triggerfish-twist.jpgEn attendant Cadillac Beach

Une erreur de frappe a entraîné un classement erroné dans la revue Où vivre en Amérique : les meilleures villes. Tampa est donc passée, à la faveur d’un bête déplacement vers la gauche d’une virgule du taux de criminalité, de la 497ème  à la 3ème place des villes les plus agréables à vivre des États-Unis. C’est à l’aune de ce classement que Jim et Martha Davenport ont décidé de quitter l’Indiana pour s’installer en Floride avec leurs enfants.

Ils aménagent donc dans une maison du quartier résidentiel de Triggerfish Lane au grand dam de Lance Boyle, agent immobilier qui compte bien racheter tous les pavillons de la rue au prix le plus bas. Et pour cela il emploie les grands moyens, en installant dans les maisons qu’il rachète les locataires les plus désagréables pour le voisinage. Il pense bien être tombé sur des perles rares en voyant arriver le trio formé par Serge A. Storms, Sharon et Coleman, aussi violents que camés.

Pour son plus grand malheur, Jim va devenir un modèle pour Serge qui décide le prendre sous son aile. L’expérience va être âpre pour les Davenport et leurs voisins.

Ambiance :

                « Sharon gueulait à présent à plein poumons.

                -Continue, ! Continue ! Continue ! Continue !... Oh, ma chatte ! … Ma… petite… chatte… si serrée… toute trempée… Ouh, ouh, ouh, ouh ! Aha – ouuuuuh ! […]

                Pendant un moment ce fut le silence. Serge reparut finalement vêtu en tout et pour tout d’un short de jogging et d’une serviette autour du cou, comme une star de tennis. Jim se leva.

                -Oh, Jim… Désolé. Je t’avais complètement oublié !

                Jim s’avança vers Serge, rouge de honte.

                -Je peux vous demander un  truc ?

                -Quoi donc, Jim ?

                Jim ouvrit la bouche, mais baissa finalement les yeux pour considérer le plancher.

                Serge pencha la tête pour regarder Jim sous un autre angle, puis redressa la tête.

                -Tu veux améliorer ta vie de couple avec Martha, c’est ça ?

                Jim hocha la tête, mais il n’osait toujours pas la relever.

                Serge passa son bras autour des épaules de Jim.

                -Passez dans mon bureau, mon vieux… Coleman, tu prends mes appels. Et amène une bière pour Jim.

                C’est ainsi que Jim entra dans la chambre de Serge. Il se figea sur le seuil et ouvrit des yeux ronds. Un planisphère de deux mètres sur quinze représentant le monde en projection de Mercator était punaisé sur les quatre murs de la chambre.

                -J’ai accroché ça à l’époque où je voulais être maître du monde, expliqua Serge. Mais j’ai arrêté pour m’intéresser à l’archéologie paléo-indienne. »

On le voit, ce quatrième épisode de la geste aussi sanglante que comique de Serge A. Storms qui se situe en fait, chronologiquement, avant Florida Roadkill, ne déroge pas à la règle. Personnages tous aussi déjantés les uns que les autres, de Mahoney la caricature de flic hard-boiled à Rocco le concessionnaire auto arnaqueur en passant par l’inénarrable Cartel de Mierda ou Jack Terrier qui arrose son jardin la nuit en tenue commando pour contourner le rationnement en eau.

Cela va bien sûr à cent à l’heure dans un nouveau roman choral qui accumule les situations les plus burlesques et les plus grotesques, jusqu’à un final aussi ébouriffant qu’hilarant. Du grand Tim Dorsey.

Tim Dorsey, Triggerfish Twist, Rivages/Thriller, 2006. Rééd. Rivages/Noir, 2008.Traduit par Jean Pêcheux

Du même auteur sur ce blog : Florida Roadkill, Hammerhead Ranch Motel, Orange Crush ; Stingray Shuffle ; Cadillac Beach ; Torpedo Juice ;

Publié dans Noir américain

Commenter cet article

Valérie Leroy 20/03/2016 12:23

Les réparties de Serge m'amusent, me séduisent !

D'ailleurs, p. 199 : "You know my motto: Moderation in moderation"

Yan 20/03/2016 13:00

Serge, le tueur avec lequel on voudrait être ami.

Catherine Dupisson 01/02/2016 12:07

c'est mon préféré jusqu'à maintenant.
Pour les amateurs de " special devices" , constructions machiavéliques , voici un truc marrant que j'ai vu et qui m'a fait penser à Serge: ça s'appelle Lauf der Dinge: non pas La course du Dingue, mais Le Cours des choses. ...
https://www.youtube.com/watch?v=UCkXs4MwsoA.

Yan 01/02/2016 21:10

Merci!

Helene 25/02/2013 20:35

encore moi pardon pour les nombreux posts ... mais j'ai acheté plusieurs bouquins que vous recommandez ... et triggerfish est mon premier Dorsey (je suis allée rechercher l'ordre de l'histoire sur
timdorsey.com et visiblement c'est le debut d'un grand délire . Détente assurée et travail des zygomatiques. cela fait du bien après une journée de boulot plus ou moins top ... bonen soirée et
merci encore pour votre blog, j'ai de quoi lire pour les 5 ans à venir, au moins ...

Yan 26/02/2013 11:53



Pas de problème, Hélène. C'est un plaisir d'échanger et une grande joie pour moi de convertir quelqu'un à Tim Dorsey! À bientôt!



m'annette 07/08/2011 06:54


Tu me sembles très "polar"... As-tu entendu parler de la revue Alibi?
Elle semble intéressante...
En ce moment, je lis "Hypothermie" d'Arnaldur Indridasson (si je n'estropie pas son nom!!!). J'alterne les polars e les "non polars"...
Bon dimanche


Yan 07/08/2011 10:00



OUi, je suis très polar et quasi exclusivement polar. Que j'alterne avec quelques livres essais d'histoire (mais ça, c'est pour le boulot). J'ai fait une chronique sur Alibi : http://encoredunoir.over-blog.com/article-en-ai-je-vraiment-besoin-alibi-80396546.html


J'ai entendu dire du bien d'Indridasson, mais je ne l'ai pas encore lu. Je suis un peu pssé à côté de la grande vague du polar nordique et je viens juste de commencer à lire Nesbø et Davidsen.


Cordialement.



christophe 04/08/2011 19:48


et c'est bien dommage que Coleman nous quitte aussi vite !


Yan 04/08/2011 19:58



Il nous manquera... on n'a pas tous un Marcel pour le remplacer....