Retour à Paris pour Stéphane Michaka : Elvis sur Seine

Publié le par Yan

Michaka-Elvis.jpg Lancée en 2008 par La Tengo Éditions dans leur collection Polar & Rock’n’roll, la série mettant en scène la journaliste Mona Cabriole dans les divers arrondissements de Paris a su regrouper une partie de la crème du polar français, de Laurence Biberfeld à Antoine Chainas en passant par Marin Ledun ou Marie Vindy.

Cette collection marque aussi le retour, après le succès de son premier roman, La fille de Carnegie, de Stéphane Michaka, qui se colle au 7ème arrondissement.

C’est là, aux abords du Champ de Mars, au pied du Mur pour la Paix, que Julie, fille du chef de cabinet du ministre de l’Intérieur découvre un homme agonisant ; un touriste asiatique portant à sa veste cinq pin’s à l’effigie d’Elvis Presley et qui, avant d’expirer, lui glisse un mot : « Augustin ».

Alors que les autorités font le blackout sur cette affaire et veulent faire croire à un banal malaise, la journaliste Mona Cabriole, arrivée sur les lieux après que la police a évacué la victime, doute de la version officielle. Son enquête va l’entraîner sur une piste qui mène tout droit à… Elvis Presley.

Après l’ambiance oppressante de La fille de Carnegie, Stéphane Michaka écrit là un polar léger à l’intrigue tarabiscotée et complètement improbable qui, depuis Paris, nous entraîne à la poursuite d’Elvis en passant par la Corée du Nord et le marché de l’art africain. Ça va à cent à l’heure, c’est bourré d’humour et de répliques lancées du tac au tac, de poursuites en scooter dignes de Tex Avery…  Le pari est réussi pour Stéphane Michaka qui nous montre qu’il a plusieurs cordes à son arc et qu’il ne s’est pas enfermé dans un carcan lorsqu’il a abordé l’écriture de polars.

Premier livre de la série que j’ai eu l’occasion de lire, Elvis sur Seine m’a donné envie d’en découvrir d’autres… et de connaitre un peu mieux Elvis.

Stéphane Michaka, Elvis sur Seine, La Tengo Éditions, collection Mona Cabriole, 2011.

Du même auteur sur ce blog : La fille de Carnegie ; Ciseaux.

Publié dans Noir français

Commenter cet article

Richard 20/07/2011 18:38


Très tentant, cette suggestion !!
C'est rendu au Québec ???


Yan 20/07/2011 18:48



Je ne sais pas Richard. Mais j'espère!