La surprise du chef, d’Anthony Bourdain

Publié le par Yan

lasurpriseduchefSi Tommy Pagano a pu trouver un poste de sous-chef dans un restaurant de poissons à New York, le Liner, c’est surtout grâce à son tonton, Sally « La Moumoute » Pagano, soldat de l’une des familles mafieuses de la ville. Tommy, qui rêve de devenir un grand chef et en a peut-être même le talent, voudrait bien se débarrasser de cet oncle aussi envahissant qu’embarrassant. Mais Harvey, le propriétaire du restaurant, un dentiste reconverti dans la cuisine, a des dettes et demeure sous la coupe de la Mafia, imposant la présence régulière de La Moumoute. Et quand l’oncle de Tommy débarque une nuit au Liner pour se débarrasser d’un mafieux d’une autre famille et découpe le corps avec le précieux – et fragile – couteau japonais du chef héroïnomane, tout commence à devenir très compliqué pour un Tommy coincé entre la fidélité à sa famille et son désir de s’en affranchir.

Plutôt bonne surprise que cette Surprise du chef qui déroule son histoire avec humour tout en conservant une certaine tension tout au long du récit. Sans être un grand livre, le roman d’Anthony Bourdain s’avère original par sa manière d’aborder le thème rebattu de la mafia new-yorkaise par le biais de ce jeune cuistot qui cherche à s’émanciper de sa famille et de sa Famille. Les personnages qui gravitent autour de Tommy, Harvey le dentiste-restaurateur, Michael le chef camé, Al l’agent du FBI frimeur, Cheryl la petite amie à l’uppercut ravageur et, bien entendu Sally « La Moumoute » et ses collègues, sont juste assez caricaturaux pour faire pencher le roman du côté de l’humour, tout en gardant une part de réalisme qui permet à Anthony Bourdain de garder un fond de noirceur.

Alors on pourra garder quelques réserves vis-à-vis de quelques longueurs, et de petits tics agaçants, en particulier le passage impromptu du présent au passé simple – et inversement – dans certains chapitres, dont on ne sait s’ils sont dus à la traduction ou à Anthony Bourdain, mais il n’en demeure pas moins que l’on passe un agréable moment à lire ce roman dont le seul objectif est vraisemblablement de divertir le lecteur et qui l’atteint sans aucun problème.

Anthony Bourdain, La surprise du chef (Bone in the throat, 2000), Christian Bourgois, 2002. Rééd. Folio Policier, 2012. Traduit par Hugues de Giorgis.

Du même auteur sur ce blog : Pizza créole ;

Publié dans Noir américain

Commenter cet article

Pecosa 18/11/2012 11:26

Dans le genre "noir gastronomique", je viens de lire par hasard Scorpions pressés de Juan Bas, curieux mélange d'intrigues, d'obsession pour la nourriture basque, de commandos de l'ETA et de
pratiques sexuelles bizarres. Est-ce que tu connais cet auteur? Pour ma part c'est une première, et son livre m'a laissée perplexe.

Yan 18/11/2012 12:15



Je ne connaispas, mais ça éveille ma curiosité...