La mémoire courte, de Louis-Ferdinand Despreez

Publié le par Yan

 MemoireCourte.jpgJohannesburg, Afrique du Sud. Tous les samedis matin, un nouveau cadavre de noir, horriblement mutilé, est retrouvé dans un lieu public. L’inspecteur Zondi, déjà quelque peu désabusé par la nation arc-en-ciel d’après l’apartheid, est chargé d’enquêter sur cette affaire d’autant plus délicate que l’on est en pleine période électorale.

Pour faire la lumière sur cette série de meurtres, Zondi va devoir s’enfoncer dans les bas-fonds qu’il connaît si bien pour y avoir longtemps vécu et dans l’histoire de son pays.

Moins connu sans doute que Deon Meyer, Louis-Ferdinand Despreez est l’autre grande voix du roman noir sud-africain. Son premier roman, La mémoire courte, est un véritable coup de poing. En l’espace de 250 pages, il nous entraine avec Zondi dans les coulisses d’une Afrique du Sud telle que l’on n’a pas forcément l’habitude de la voir ou de l’imaginer.

Dénué de tout manichéisme, ce livre, au-delà de son intrigue policière somme toute classique, présente la complexité de la société sud-africaine actuelle, mais aussi de son histoire et notamment de l’histoire de la lutte contre l’apartheid.        Despreez met au service de son histoire un style direct et concis qui ne rend le récit que plus haletant.

J’aime beaucoup Deon Meyer, mais j’ai adoré Louis-Ferdinand Despreez et son inspecteur Zondi – que l’on retrouve dans le roman suivant de l’auteur, Le noir qui marche à pied. L’économie de moyens, le style direct et sans atermoiements, sans illusions non plus sur l’état de la société sud-africaine en pleine transition démocratique, permet à Despreez de hisser son récit au-delà d’un simple roman.  C’est tout simplement un grand livre.

Louis-Ferdinand Despreez, La mémoire courte, Phébus, 2006. Rééd. Points policier, 2008.

Publié dans Noir africain

Commenter cet article

Darie de Lammerville 01/07/2012 18:30

existe-t-il un roman récent de Despreez car ceux cités sont excellents mais j'aimerais bien lire une nouvelle terrible aventure de l'inspecteur Zondi

Yan 01/07/2012 18:38



Rien n'est paru en France depuis Le noir qui marche à pied. Par ailleurs, je ne trouve aucune trace d'un autre roman de cet auteur en VO. Bref, je suis aussi frustré que vous!



Vonnette 24/06/2011 14:37


Je ne connais pas du tout cet auteur, mais ton billet donne très envie de le lire. Par contre je connais Deon Meyer que j'apprécie beaucoup, et sur l'Afrique du Sud j'ai apprécié l'excellent Zulu
de Caryl Férey.


Yan 24/06/2011 15:24



Je suis heureux de t'avoir donné envie de le découvrir. Quant à Zulu, je partage totalement ton avis, c'est un excellent roman. Le meilleur de Caryl Férey pour le moment, à mon avis.



Depocheenpoche 17/06/2011 13:08


Moi non plus, je ne connais pas cet auteur.Par contre, je connais Deon Meyer de nom mais je n'ai rien lu de lui. Donc deux auteurs avec lesquels, il va falloir que je fasse connaissance.


Yan 17/06/2011 15:49



Deux auteurs qui devraient, je l'espère, vous ravir.



christophe 17/06/2011 10:10


Et "Le noir qui marche à pied" est encore meilleur...


Yan 17/06/2011 15:48



Le noir qui marche à pied est effectivement très bien. Comme il m'arrive souvent de faire les choses à l'envers, c'est celui que j'ai lu en premier. Néanmoins, j'ai tout de même une préférence
pour La mémoire courte. C'est un jugement bien entendu totalement subjectif.



One More Blog in the Ghetto 17/06/2011 07:00


Hello.
Un auteur que je ne connais pas + une chronique qui donne envie = Aller hop! Noté pour une prochaine descente en librairie.
Amitiés.


Yan 17/06/2011 15:46



Excellent choix!