Bien connu des services de police

Publié le par Yan

36083435_8308383.jpg Ce qui est bien avec ce roman de Dominique Manotti, c’est qu’il fait aussi un titre simple et percutant pour un article de blog. Dominique Manotti. Parlons-en. J’ai un petit problème avec Dominique Manotti : j’aime ses livres mais, si je ne les aborde pas au bon moment, selon mon humeur, ils me fichent le bourdon. Celui-ci est donc resté un bon moment dans ma PDLL (Pile De Livres à Lire) car j’étais plutôt d’humeur à me refaire la série des Tim Dorsey traduits en français (je ne m’en lasse pas) où celle des Leonard Pine et Hap Collins de Joe Lansdale.

Bref, j’ai récemment dépoussiéré l’objet et, un jour que je me sentais prêt à faire une plongée en territoire noir foncé, j’ai commencé à lire l’histoire des événements qui, en 2005, enflamment littéralement la ville imaginaire de Panteuil, banlieue parisienne. Là, dans le commissariat, viennent d’arriver de jeunes recrues encore bourrées d’illusions. Elles vont vite rencontrer leurs collègues et apprendre qu’ici on n’est pas là pour faire des sentiments mais pour appliquer la nouvelle politique sécuritaire développée par le cabinet du ministre de l’Intérieur. Et ce d’autant plus que la commissaire Le Muir, dont les dents ont déjà usé de nombreux parquets, a promis au ministère d’obtenir des résultats. Elle peut pour cela compter sur une partie de son effectif qui a oublié depuis belle lurette qu’elle était là pour servir la population et non pas pour se servir sur son dos.

Pas de doute, il s’agit bien d’un roman de Dominique Manotti : on reconnait dans l’intrigue et la présentation des personnages le recul de l’historienne, la distanciation que permet une étude – que l’on présume très bien documentée – du contexte, et l’empathie de l’écrivain pour ses personnages. Aussi, ce qui fait la force de Manotti, encore dans Bien connu des services de police, c’est l’inéluctabilité du dénouement que l’on sent par avance terrible et profondément injuste. Malgré tout, on essaie de se raccrocher aux quelques lueurs d’espoir que nous laisse quand même entrevoir l’auteur : le flic ripoux va-t-il trouver la rédemption ? Les jeunes recrues représentent-elle un changement à venir ? La policière des RG va-t-elle mettre au jour le scandale qui couve ? Échappera-t-on à l’élection à la présidence du ministre de l’Intérieur en 2007?  Peut-être certaines d’entre-elles aboutiront en fin de compte à quelque chose de positif. Peut-être toutes. Peut-être aucune. Pour le savoir, il ne vous reste plus qu’à vous plonger dans ce bel et bon roman noir.

Dominique Manotti, Bien connu des services de police, Gallimard, Série Noire, 2010. Réed. Gallimard, Folio Policier, 2011.

Du même auteur sur ce blog : L'honorable société.

Publié dans Noir français

Commenter cet article

Pierre FAVEROLLE 20/05/2011 09:22


Salut Yan, bienvenue dans le petit monde des blogueurs noirs. Concernant ce roman, que j'ai adoré, il ne fait que confirmer les qualités d'analyse de notre société de Mme Manotti. Le style peut
rebuter mais l'ensemble fait froid dans le dos. Amitiés


Yan 20/05/2011 13:39



J'aime beaucoup Dominique Manotti comme tu as pu le lire, mais il est vrai que, la société qu'elle analyse à travers ses romans étant ce qu'elle est, on en sort parfois désespéré. Cela n'enlève
rien - bien au contraire - à la qualité de ses livres qui sont admirables. Amitiés.